Naëm Bestandji

Féminisme / Universalisme / Laïcité

actualités - Adidas

Adidas lance son hijab de sport pour rattraper le sexisme de Nike

Par Naëm Bestandji . Publié le 28 Mai 2020 à 11h40

Pour ne pas se faire distancer par Nike sur le marché du sexisme islamiste, Adidas vient de lancer son hijab de sport.

La marque contribue à son tour à la diabolisation des corps des femmes. Elle considère qu'elles sont des objets sexuels tentateurs dont la pratique sportive peut être conditionnée à l'occultation de l'objet de tentation (la tête des femmes étant considérée comme un organe génital). Elle leur rappelle donc quelle est leur place. Adidas contribue ainsi, à son tour, à accentuer la pression sur les musulmanes qui refusent le sexisme du voilement, et sur les instances sportives pour les inciter à autoriser ce sexisme dans les compétitions.

Bien sûr, aucun "hijab de sport" n'est proposé pour les hommes. Le sexisme du voile étant la matérialisation physique d'un patriarcat antique, il est logique que les hommes en soient exemptés.

Voilà comment toujours mieux creuser les différences entre hommes et femmes. Au delà de l'aspect philosophique et politique, un accessoire vestimentaire posé sur la tête, les oreilles, la gorge, le cou, et tombant sur le torse et le dos, crée un handicap féminin dans la pratique sportive par rapport aux hommes dont les mouvements (et donc le bien-être et les performances) ne sont pas entravés.

Cela montre, comme dans les autres domaines, que l'activité pratiquée est moins importante que l'occultation physique des femmes. L'accès à la première étant conditionné à l'application de la seconde.

Cet ensemble permet de faciliter encore un peu plus l'avancée de l'islamisme politique à travers son classique cheval de Troie. Plusieurs sites islamistes s'en sont d'ailleurs fait l'écho.

Adidas : partenaire de l'islamisme politique.