Naëm Bestandji

Féminisme / Universalisme / Laïcité

actualités - Marche contre les idées d'extrême droite

Une "marche contre les idées d'extrême droite"... mais pas toutes

Par Naëm Bestandji . Publié le 12 Juin 2021 à 14h10

Une partie de la gauche manifeste aujourd'hui "contre les idées d'extrême droite". Pourquoi "contre les idées" et non "contre l'extrême droite" tout court ? Parce que cette gauche assimile toute opposition à du fascisme, y compris lorsque ces oppositions sont de gauche.

Ainsi, chacun peut être accusé de "véhiculer les idées d'extrême droite". Anathème lancé pour disqualifier, empêcher tout débat, afin de dissimuler la faiblesse intellectuelle et la trahison des valeurs de gauche par cette frange à la dérive. Le problème est que, paradoxalement, en arrosant ainsi tout un chacun, cette partie de la gauche la banalise : puisque tout le monde serait d'extrême droite (ou véhiculerait ses idées) sauf elle, alors personne ne l'est. Il n'y a pas mieux pour "dédiaboliser" le Rassemblement National.

Pire encore : déclarer "marcher contre les idées d'extrême droite", sous-entendu l'extrême droite nationaliste, mais en défendre et parader avec une autre (l'extrême droite musulmane) est un comble. De plus, cette gauche réintroduit la notion de race pour un néo-racisme victimaire, milite pour la création d'un délit de blasphème spécifique à une religion ("islamophobie"), défend le sexisme et la bigoterie d'un extrémisme religieux (l'islamisme).

Bref, cette gauche, raciste et réactionnaire, est plus proche de Hassan Al-Banna que de Jean Jaurès.

Les leaders et militants qui marchent aujourd’hui "contre les idées d'extrême droite" sont donc ceux qui les renforcent tous les jours.

Je suis de gauche, habitant d'un quartier populaire, confronté aux extrêmes droites (nationaliste et musulmane), et je ne me reconnais pas dans cette manifestation.

A quand une marche contre LES extrêmes droites, contre le racisme, l'antisémitisme, le sexisme, etc. d'où qu'ils viennent ?