Naëm Bestandji

Féminisme / Universalisme / Laïcité

dossiers - Burqini

Burqini : dans l’impasse, Alliance Citoyenne réclame un référendum

Par Naëm Bestandji . Publié le 03 Octobre 2021 à 11h30

Source : page Facebook d'Alliance Citoyenne

Alliance citoyenne, alliée de l'islamisme politique, est une des associations les plus sexistes et rétrogrades de France. Ses offensives politico-sexistes dans les piscines municipales de Grenoble ayant échoué, elle tente aujourd'hui de lancer un référendum pour l'autorisation du burqini (1).

Le maire de Grenoble ou l'art de ne pas trancher pour ou contre le sexisme islamiste

Par le passé, le maire de Grenoble Éric Piolle a montré à plusieurs reprises qu'il n'est pas contre l'acceptation du burqini. La mairie a toujours laissé entendre que l'interdiction du burqini n'est pas définitive. Sans doute pour faire plaisir à son parti (EELV) qui veut se montrer plus "inclusif" envers le sexisme et le patriarcat de l'islamisme. Mais, candidat à l'élection présidentielle, il ne pouvait pas modifier le règlement intérieur des piscines de la ville pour l'autoriser. Les conséquences auraient été trop négatives pour son image de présidentiable. Alors il botte en touche en demandant à l'État de clarifier la situation. Une bonne partie de ses arguments est juste. Cela lui permet de ne pas se mouiller, de ne pas se positionner du point de vue philosophique et politique (sexisme, islamisme) en se plaçant uniquement du point de vue de l'hygiène et de la sécurité. En résumé, il ne faut pas compter sur Éric Piolle pour lutter contre le sexisme et contre l'islamisme politique (sauf s'ils enfreignent les règles d'hygiène...).

Ne pas se mouiller, ne pas se positionner du point de vue philosophique et politique (sexisme, islamisme) en se plaçant uniquement du point de vue de l'hygiène et de la sécurité.

Mais il n'est plus dans la course à la présidentielle aujourd'hui. Il est donc fort probable qu'il autorise le burqini dans les mois qui viennent, avant l'été 2022.

Alliance Citoyenne ou l'art d'instrumentaliser la démocratie au profit d'une idéologie totalitaire

Par ce référendum qu'elle veut lancer, Alliance citoyenne espère tordre le bras à la municipalité pour être sûre que le burqini sera enfin autorisé. Une nouvelle fois, l'islamisme politique (ici, sa partenaire qu'est Alliance citoyenne) se sert des outils que lui offre la démocratie pour faire avancer son idéologie. Et quel est son support ? Comme toujours, le corps des femmes au service de son cheval de Troie : le sexisme du voile (le burqini est la version waterproof du voile).
L’association tente bien de rallier des féministes pour sa rhétorique d’inversion classique héritée de l’islamisme politique. L’intérêt est de faire passer l’injection vestimentaire islamiste pour une liberté, un "libre choix", et ce sexisme pour une forme de féminisme puisque défendu par des femmes (peu importe qu'elles soient bigotes et opposées à l'égalité des sexes). Ainsi, la discrimination sexiste du burqini issue de l’idéologie islamiste serait injustement discriminée par des règlements intérieurs qui s’appliquent à toutes et à tous sans distinction…
Mais seules les féministes intersectionnelles, relativistes, répondent à l’appel. Les féministes universalistes luttent contre toutes les formes de sexisme, d’où qu’elles viennent. Elles sont donc naturellement opposées au burqini et sa charge rétrograde.

L’association tente de rallier des féministes pour sa rhétorique d’inversion classique héritée de l’islamisme politique.

Toutefois, je tiens aussi à attirer l'attention sur ce qu'on voit peu. Les offensives burqini sont compliquées pour Alliance citoyenne : les militantes voilées sont trop peu nombreuses (elles ne sont jamais plus de 4 ou 5 pendant les actions dans les piscines, accompagnées d'autres militants non musulmans) ; et les oppositions sont trop solides, malgré le ralliement de quelques féministes relativistes.

Ce n'est pas le cas des offensives pro-voile dans le football. Là, les militantes voilées, qui se surnomment les "hijabeuses", sont plus nombreuses, tout comme les soutiens extérieurs. Alliance citoyenne va donc se concentrer en priorité sur cela. Les pressions faites sur la FFF sont fortes. Le travail de lobbying, non rendu public, est intense. Les actions pro-voile dans le football vont se multiplier.

Noyé dans ce marasme, Éric Piolle basculera-t-il de "allié des féministes" (selon son expression) à "allié du sexisme islamiste" s'il venait à autoriser le burqini ?

(1) Burkini à Grenoble : l’Alliance citoyenne veut aller jusqu’au référendum