Naëm Bestandji

Féminisme / Universalisme / Laïcité

dossiers - Planning familial - planning familial 13, voile, excision

Le Planning familial 13 veut faire passer le sexisme du voile pour un choix féministe

Par Naëm Bestandji . Publié le 22 Septembre 2018 à 20h55

En septembre 2018, j'ai lancé une alerte sur ma page Facebook concernant la dérive du Planning familial 13 vers le sexisme islamiste. Ma première alerte concernant le Planning familial en général fut lancée en août 2017, sans avoir été entendue. En septembre 2018, celle concernant l'antenne des Bouches-du-Rhônes interpella enfin l'opinion publique.
Pour comprendre cette alerte et mes articles qui suivirent sur ce sujet, voici mes publications qui ont tout déclenché.

Texte publié sur ma page Facebook le 22 septembre 2018 (1)

Le Planning Familial poursuit sa dérive. Après avoir officiellement soutenu le sexisme religieux par son soutien à Lallab, certains Plannings de province abandonnent progressivement leurs valeurs historiques pour se rapprocher des valeurs de l'intégrisme musulman.

Le Planning Familial 13 est sur cette lancée. Il reprend les arguments des Frères Musulmans et des indigénistes en tentant encore de faire passer le voile pour un choix féministe.

Le planning familial 13 valorise le sexisme islamiste

L'association rejoint les bigots salafistes et fréristes en affirmant que la "modestie" vestimentaire passe par le voilement (les femmes non voilées n'auraient aucune modestie). Faire passer le sexisme pour de la modestie, ce fut une des plus belles trouvailles des islamistes, la preuve.
La rhétorique habituelle de la comparaison entre voile et mini-jupe/talons aiguilles est appelée à la rescousse. Comparaison usée depuis des années et très appréciée des intégristes religieux. Rokhaya Diallo l'avait d'ailleurs aussi utilisée pour répondre à un de mes articles. Voici ma réponse et le démontage de cette fausse et dangereuse comparaison :
Le voile, un "marqueur de féminité" comme la mini-jupe ou les talons aiguilles ?

De plus, mettre sur le même plan la nudité et le voile est bien un raisonnement d'islamistes obsédés par leur libido. Comme si des femmes se promenaient nues dans la rue aussi naturellement que des femmes voilées et que les femmes n'auraient le choix qu'entre le voile ou la nudité (être sans voile serait aussi être nue). On se croirait sur la page de Lallab ou celle d'un prédicateur islamiste 2.0.

Pire que cela, Le Planning 13 vient de confirmer son rejet de l'universalisme : "le féminisme ne défend pas des valeurs universelles, il défend la liberté de toutes les femmes à faire leur propre choix, et le Planning Familial aussi".

Le Planning familial 13 rejette l'universalisme et relativise l'excision

A la question "vous défendez aussi les femmes qui militent pour donner une bonne image de l'excision ?", le Planning répond "Comme déjà dit, on milite pour le libre choix de chacun-e, et que nous puissions chacune faire ce que nous voulons de notre corps sans projeter nos choix sur les autres".
J'ai dû relire plusieurs fois pour être certain d'avoir bien compris : l'excision serait normale quand cela vient d'un "libre choix" de la concernée. Si on critique ce "choix", ce serait projeter les nôtres sur elle…
Précisons que cette pratique est une mutilation condamnée par la loi. Les propos du Planning sont très graves.

L'excision n'a rien à voir avec l'islam car c'est une coutume géographiquement localisée où même des chrétiennes en sont victimes. Mais il y a un point commun avec le voile : ce sont des créations du patriarcat pour contrôler le corps des femmes. Excision et voile ont été créés par des hommes, non par des femmes masochistes qui se les appliqueraient spontanément à elles-mêmes.
Ces propos sont graves. J'avais analysé cette rhétorique d'inversion et le détournement de la notion de "libre choix" utilisés par les Frères Musulmans, et repris par leurs soutiens (dont le Planning Familial), dans cet article : La rhétorique d'inversion, la plus belle trouvaille islamiste.

L'universalisme comme la laïcité ont toujours été parmi les piliers du #PlanningFamilial. J'aimerais savoir si le siège à Paris cautionne ces nouveaux idéaux.
Comme je l'avais indiqué il y a plusieurs mois, toutes les militantes et salariées du Planning ne sont pas d'accord avec cette dérive. Une lutte interne existe entre (pour faire simple) les anciennes et les plus jeunes bercées aux discours islamistes et indigénistes. Les premières sont universalistes et refusent de différencialiser l'égalité des sexes en fonction des cultures et religions. Les secondes estiment que faire des concessions à l'intégrisme musulman, quand il est porté par des femmes convaincues par le discours des islamistes hommes, est une forme de tolérance qui serait du féminisme. Il semble que cela soit les deuxièmes qui tendent à l'emporter.

Texte publié sur ma page Facebook le 23 septembre 2018 (2)

L'affaire de la publication du Planning Familial prend une nouvelle ampleur. Elle vient de faire l'objet d'un article dans Marianne suite à ma publication (3).

Si l'article s'appuie sur ma publication, je ne suis pas le seul à avoir "sauvegardé et mis au jour" les contenus de celle du Planning. C'est d'ailleurs la large mobilisation sur les réseaux sociaux qui a sans doute poussé le Planning Familial 13 à la supprimer.
Je me demande quelle sera la réaction du siège du Planning : un soutien au Planning 13 (je ne penses pas), une condamnation ou un silence ? Comme nous tou(te)s, j'espère que cette association historique redeviendra ce qu'elle était. Elle a une place centrale dans l'histoire du féminisme français. Mes idéaux féministes ont été grandement nourris par ses luttes. Son rôle est crucial dans le droit à l'IVG pour des milliers de femmes. J'aime ce mouvement. Ma déception depuis quelques années est à la hauteur de mon attachement.
J'espère sincèrement que le Planning redeviendra cette barrière contre le poids de l'intégrisme religieux sur le corps des femmes, tous les intégrismes religieux.

Texte publié sur ma page Facebook le 25 septembre 2018 (4)

Depuis ma publication Facebook sur le Planning Familial 13, mon tweet et surtout l'article de Marianne qui me cite, les réactions se multiplient.
Il y a celles qui dénoncent le relativisme dont ferait preuve le Planning Familial concernant l'excision. D'autres dénoncent son relativisme concernant le voile par le dessin partagé. Ce dessin met en scène une femme ronde, blanche, en sous-vêtement dans une attitude dévalorisante, face à une femme noire fine, voilée et fière. Nous avons là l'opposition entre "impudeur" humiliante d'une "blanche" et "pudeur" positive d'une musulmane "racisée". De plus, par la comparaison entre une tenue non portée à l'extérieur (aucune femme ne milite pour sortir, aller travailler ou aller à l'école en sous-vêtements) et une autre portée partout. Comparaison si chère aux intégristes musulmans commentée par le jargon "intersectionnel" importé des État-Unis.
Au-delà d'être doublement sexiste (puisque cela ne concerne que les femmes), ce dessin pointe aussi une forme de racisme.

Il y a celles qui prennent la défense du Planning en affirmant que le mouvement n'a jamais relativisé ou cautionné l'excision, mais bien sûr sans parler de son soutien à l'intégrisme musulman par le voilement.

Et puis il y a les réactions, dont la mienne, qui dénoncent le dessin sexiste ainsi que les propos anti universalistes et celui ambigu sur l'excision du Planning Familial 13. Pour l'excision, ce n'est pas le Planning Familial au sens large qui était visé. D'où justement mon espoir exprimé pour que le siège à Paris réagisse et recadre le Planning 13.

Cela amène plusieurs remarques. Tout d'abord, il suffit de lire ma publication pour comprendre que je n'ai jamais dit que l'ensemble du Planning Familial soutient l'excision. Comme d'autres, j'ai pointé la personne du Planning 13 qui a écrit ces commentaires. Des commentaires écrits sous le nom et le logo du Planning Familial. Il est évident que le Planning a toujours combattu ces mutilations. Il suffit d'observer ses actions. D'où l'importance de mon souhait d'une condamnation des propos du Planning 13 par le mouvement.

Je regrette qu'on se soit focalisé sur la réponse à l'excision. J'ai partagé deux images mais beaucoup ne retiennent que celle-là. Je voulais montrer le raisonnement absurde et la faiblesse argumentaire de celles et ceux qui ont pour unique argument "c'est leur choix". Au point de ne pas faire attention à la question sur l'excision, mutilation condamnée par la loi, car trop préoccupée à ressortir encore et encore leur unique argument du "libre choix"... même pour l'excision. Je n'avais accordé que quelques lignes à ce sujet. Et comme précisé dans ma publication en question, l'excision ne relève pas de l'islam mais d'une tradition géographiquement localisée.
Tout le reste est consacré à l'acceptation du voile par le Planning. Pour moi, c'est le plus grave. Là était le coeur de mon texte. Car comme je l'ai dit, je sais que, contrairement au voile, le Planning ne relativise pas l'excision.

Pourtant, le siège n'a communiqué en réponse que sur l'excision. De plus, son communiqué et celui du PF 13 sont très virulents envers les féministes universalistes. Elles sont accusées de tenir des "propos haineux" et de mener des "attaques de la fachosphère, des racistes et islamophobes". Une telle virulence n'est là que pour tenter de détourner l'attention. Le Planning fait à présent sienne la stratégie victimaire et la rhétorique d'inversion popularisées par les Frères Musulmans afin d'éviter d'aborder le fond. Les accusations du Planning portent sur les commentaires de féministes venues débattre avec des arguments sur les publications de l'association. Mais vu la faiblesse argumentaire des défenderesses du Planning 13, l'anathème de racisme et de facho était leur seul recours. Ce qui relève de l'absurde quand on constate que ces accusatrices soutiennent une idéologie raciste et totalitaire, l'islamisme, à travers son soutien au voile.

Communiqué du Planning familial, septembre 2018

communiqué du Planning familial 13

Focaliser sur la mise au point sur l'excision et crier au racisme (ce qui n'a aucun rapport avec la critique d'une religion) permet de ne pas condamner les propos du Planning 13. Mais surtout, ça permet au Planning d'esquiver le sujet de fond qu'est son rapprochement avec le religieux, sujet central de ma publication. C'est d'ailleurs bien la question du voile qui occupe aussi l'écrasante majorité des commentaires sur les publications Facebook du PF13 et PF de Paris, pas l'excision. Le Planning, qui avait toujours lutté contre l'intrusion du religieux dans la régulation des rapports entre les sexes, considère aujourd'hui que l'islam, ou plutôt l'islamisme, serait un facteur d'émancipation à travers le sexisme du voilement. C'est ce qui a été expliqué de façon surréaliste par des représentantes du Planning 13 en réponse aux commentaires de féministes universalistes qui s'émeuvent et s'inquiètent de cette dérive. Ce sont ces commentaires que le Planning qualifie de "racistes et fachos" pour les disqualifier. Nous retrouvons là la rhétorique de leur partenaire Lallab.
Une position confirmée dans leurs communiqués puisqu'il n'y a aucune réaction face à l'affirmation du rejet de l'universalisme (socle historique du mouvement) par le Planning 13 et la promotion d'un dessin sexiste dévalorisant la femme "occidentale" en sous-vêtement face à la femme voilée super cool.

Contrairement à ce qui est dit, personne n'a demandé à ce que le Planning sélectionne ou discrimine les femmes accueillies dans leurs lieux d'accueil. Comment pourrions-nous être féministes universalistes et demander ce genre de choses ? Là encore, nous constatons l'influence des discours islamistes et indigénistes qui considèrent que toute critique de leur idéologie serait une attaque contre des individus.

Depuis leurs communiqués, le mouvement est soutenu par plusieurs figures de la sphère pro islamiste et indigéniste. Le Planning a même partagé sur Twitter et Facebook l'article incohérent et peu crédible d'un membre du CCIF et militant indigéniste. Article censé défendre le mouvement en accusant, lui aussi, l'universalisme d'être raciste. Ce partage et ces différents soutiens consacrent un peu plus le lien entre le mouvement et les pro islamistes.

Le Planning Familial est soutenu par quelques islamistes et racialistes

Hier, le Planning Familial luttait contre l'idéologie sexiste et totalitaire du voile. Aujourd'hui, il lui manifeste son soutien. Je réitère donc mon souhait, partagé par tous les universalistes, que le mouvement soit repris en main par les salariées et militantes qui défendent les valeurs historiques de ce mouvement. Plus le temps passe, plus les pro islamistes et indigénistes prennent de la place, ici comme ailleurs. Si le Planning Familial cède, que nous restera-t-il ?

(1) Le Planning Familial poursuit sa dérive
(2) L'affaire de la publication du Planning Familial prend une nouvelle ampleur
(3) Un Planning familial ramène le port du voile à un signe de "modestie" et refuse de condamner l'excision
(4) Mise au point suite à mon alerte